Comment gérer ses émotions à l’école ?

Les émotions de nos enfants peuvent impacter leur apprentissage… Retrouvez des astuces de Gaëlle Assoune pour lui apprendre à gérer ses émotions à l'école !

Temps de lecture : 3 minutes 👀

Les émotions font partie intégrante de notre vie. Elles peuvent avoir un fort impact sur notre réussite. Et il en est de même pour les émotions des enfants durant la scolarité qui peuvent entraver son apprentissage… Il est donc important pour l’enfant de gérer ses émotions, autant à la maison que durant l’année scolaire. 

Mercredi, un nouvel épisode des Nanab’astuces est sorti sur le thème de la gestion des émotions à l’école. 

Pour ces nouvelles astuces, qui de mieux pour traiter ce sujet que la prestigieuse Gaëlle Assoune, élue parmi les 50 meilleurs professeurs au monde au Global Teacher Prize (prix Nobel de l’enseignant) ! Sa pédagogie positive a déjà fait ses preuves. 

Gaëlle Assoune a inventé un système innovant, le DADE, Dispositif d’Accueil Des Émotions basé sur l’empathie. Basée sur les neurosciences, sa pédagogie positive a fait ses preuves.

Elle nous apporte donc son témoignage sur les différentes méthodes mises en place pour faciliter la gestion des émotions et l’apprentissage de ses élèves.

Son premier rôle est d’enseigner l’empathie.

 

S’identifier aux œuvres étudiées en classe et extérioriser ses émotions

Illustration blog Nanaba

Elle utilise les œuvres faisant partie du programme scolaire pour accentuer l’empathie de ses élèves et développer leur gestion émotionnelle. Elle leur a par exemple demandé de se mettre à la place de Poil de Carotte (Jules Renard) à l’aide de mises en scène. S’identifier à un personnage crée un bon climat scolaire et un meilleur apprentissage car les enfants se sentent plus impliqués.

Poil de Carotte, qui se fait martyriser par sa mère, aime sa mère. Les enfants, qui vont se mettre à la place de Poil de Carotte vont pouvoir parler d’eux, donner leur point de vue et leurs émotions, la parole se libère. Ils se sentent donc davantage à leur place dans la salle de classe.

Créer un environnement de travail accueillant

Les établissements scolaires ne sont pas censés être agréables pour les élèves uniquement pendant la récréation et la pause méridienne ! Gaëlle a également instauré un environnement de bien-être dans sa classe. Elle a installé des salles cocooning qui ont un impact positif sur le cerveau et les émotions. Dans ces salles, on peut trouver du sensitif, de l’olfactif, des canapés, l’enfant a le droit de bouger… On retrouve tout le bien-être de l’école maternelle et primaire pour le replacer dans chaque classe de collège, voire de lycée pour rendre l’élève autonome et surtout confiant.

Illustration blog Nanaba

L’empathie, une compétence clé

Grâce à l’empathie, Gaëlle a constaté que ses élèves réussissaient mieux. C’est scientifique ! L’empathie génère de l’ocytocine, hormone de l’attachement maternel, et même l’hormone de l’amour et du lien social ! Cette hormone donne confiance en soi et a une influence positive sur les apprentissages.

Mettre de côté la peur de l’échec et augmenter ses résultats à l’école

Illustration blog Nanaba

Une fois toutes ces nouvelles méthodes mises en place, le climat de classe et de travail sera plus agréable. Les relations avec les parents sont également facilitées. L’enfant, en confiance et à l’écoute de ses émotions, n’a plus peur de l’erreur ou de l’échec et est beaucoup moins stressé. Il peut donc partager ses émotions, les réguler, les calmer et mieux gérer les réactions qu’il peut avoir.

Chaque enfant peut donc se concentrer avec sérénité sur son travail et sur les évaluations, ses notes sont donc augmentées !

Ton enfant est accro aux écrans ?

Optimise l’utilisation de son téléphone et de sa tablette et trouve un compromis positif :
télécharge gratuitement Nanaba pour bloquer ses applications préférées en échange de révisions
!

Facebook
Twitter
LinkedIn

Inscris-toi à la newsletter pour bénéficier d’un max de promos ! 💸